Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les manifestants anti-Wall Street de New York ont obtenu vendredi une "victoire" au moins provisoire. La mairie de la ville a annoncé le report des opérations de nettoyage du square qu'ils occupent depuis le 17 septembre au coeur du quartier financier.

Cet ordre de nettoyage, qui devait débuter à 07h00 locales (13h00 suisses), pouvait laisser présager une confrontation avec les forces de l'ordre.

Cette décision a été accueillie par une immense clameur dans le parc où l'ambiance était à la fête. "Les gens unis, ne seront jamais vaincus", scandait la foule qui a applaudi à tout rompre à l'annonce du report des opérations de nettoyage.

Echauffourées

Toutefois, 14 personnes ont été interpellées vendredi au moment où un cortège de plusieurs centaines de manifestants quittait le parc en direction du quartier financier, a indiqué la police new-yorkaise.

Un journaliste de l'AFP a affirmé que trois personnes ont notamment été arrêtées lors d'échauffourées avec la police. Selon lui, les policiers sont intervenus contre un groupe de manifestants qui marchaient sur la chaussée, ce qui n'est pas autorisé.

1400 villes touchées

Le mouvement "Occupy Wall Street" a fait tache d'huile à travers le pays, où la mobilisation touche plus de 1400 villes, selon le collectif "Occupy Together". A New York, des centaines de personnes ont été arrêtées, notamment en marge de l'occupation temporaire du pont de Brooklyn. La police a également procédé à des dizaines d'interpellations à Boston, Washington, Chicago ou San Francisco.

Des actions ciblant notamment le pouvoir de la finance, placées sous le mot d'ordre "Unis pour un changement global", sont prévues ce samedi sur toute la planète.

ATS