Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Atlanta - Un condamné à mort qui avait obtenu deux sursis après avoir tenté de se suicider le 21 septembre, quelques heures avant sa mise à mort, a été exécuté lundi dans l'Etat de Géorgie, au sud des Etats-Unis. Il avait été condamné pour un triple meurtre commis en 1998.
Le décès de Brandon Rhode, 31 ans, a été prononcé à 22h16 locales (04h00 suisses), après l'administration d'une injection létale, selon des responsables. Il est le 47e condamné exécuté en Géorgie depuis le rétablissement de la peine capitale par la Cour suprême des Etats-Unis en 1976.
La Cour suprême de Géorgie avait rejeté plus tôt lundi un recours de ses avocats pour un troisième sursis à son exécution, écartant leurs arguments selon lesquels Rhode n'était pas en état d'être exécuté après sa tentative de suicide.
Ses avocats affirmaient que cette tentative, au cours de laquelle M. Rhode s'était tranché la gorge et les poignets, lui faisant perdre la moitié de son sang, lui avait causé des dommages au cerveau. Il devait à l'origine être exécuté le 21 septembre. Après un premier sursis, la Cour suprême de Géorgie lui en avait accordé vendredi 24 un second, courant jusqu'à ce lundi.
M. Rhode avait été condamné en 1998 pour les meurtres commis avec un complice lors d'un cambriolage, alors qu'il était âgé de 18 ans, d'un garçon de 11 ans, de sa soeur de 15 ans et de leur père. Son complice est également dans le couloir de la mort. Ses avocats ont notamment plaidé qu'il souffrait de dommages au cerveau dus au fait que sa mère était alcoolique et se droguait pendant sa grossesse, selon l'"Atlanta Journal-Constitution".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS