Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fabricant de la célèbre pâte à tartiner Nutella versera jusqu'à quatre dollars par pot de Nutella acheté aux Etats-Unis pour régler une action en nom collectif intentée par une mère californienne. Celle-ci affirme qu'elle ignorait que le Nutella était si gras.

Ferrero USA, filiale du géant italien Ferrero, paiera jusqu'à quatre dollars pour tout pot de Nutella acheté en Californie entre août 2009 et le 23 janvier 2012, ou dans le reste des Etats-Unis entre janvier 2008 et le 3 février 2012. L'accord n'inclut pas le reste du monde.

Le groupe règlera au total 3,05 millions de dollars, en versant moins de quatre dollars par pot si le nombre de plaignants devenait trop élevé.

Ferrero USA s'engage aussi à "modifier certaines déclarations marketing sur le Nutella" et à mieux détailler ses éléments nutritionnels, selon le texte publié sur le site nutellaclassactionsettlement.com.

Ni saine, ni nourrissante

Les consommateurs doivent envoyer leur demande avant le 5 juillet (dans la limite de cinq pots), quatre jours avant que les tribunaux ne valident définitivement les règlements.

Athena Hohenberg, mère d'un enfant à San Diego (Californie, ouest), avait déposé plainte en février 2011 en arguant que Ferrero promouvait le Nutella comme "un exemple de petit-déjeuner équilibré et savoureux" et une pâte "plus saine qu'elle ne l'est en réalité".

Elle raconte avoir été "choquée de découvrir que le Nutella était une nourriture "ni saine ni nourrissante", mais qu'il était à peine mieux que des bonbons, et qu'il contenait des niveaux dangereux de graisses saturées", selon sa plainte.

ATS