Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Etats-Unis: Obama nomme une 3e femme à la Cour suprême

Washington - Barack Obama a nommé Elena Kagan à la Cour suprême. Il a salué l'"excellence" et l'ouverture d'esprit d'une candidate dont le choix constitue l'occasion pour le président démocrate d'imprimer sa marque à long terme sur la clef de voûte des institutions américaines.
Classée dans le camp des "libéraux", Elena Kagan devra être confirmée par le Sénat. Son arrivée à la Cour suprême ne devrait pas modifier l'équilibre idéologique interne: ses neuf juges se répartissent actuellement en cinq "conservateurs" et quatre "libéraux".
Elena Kagan, actuelle avocate de l'administration auprès de la Cour suprême et militante démocrate de longue date, succèdera au nonagénaire John Paul Stevens, qui prend sa retraite après 35 ans au sein de la plus haute juridiction du pays.
"Si l'on ne peut pas avoir la présomption de remplacer la sagesse ou l'expérience du juge Stevens, j'ai sélectionné une candidate qui à mon avis personnifie les mêmes excellence, indépendance, intégrité et passion pour la loi et qui pourra en fin de compte apporter le même genre d'influence déterminante à la Cour", a expliqué M. Obama.
"Elena est considérée comme l'un des esprits juridiques les plus brillants du pays", a ajouté le président. M. Obama avait déjà désigné une femme, Sonia Sotomayor, l'année dernière pour siéger dans cette assemblée de neuf sages appelée à se prononcer sur des questions fondamentales de société.
A 50 ans, Mme Kagan deviendrait la benjamine de l'institution et pourrait y rester pendant des décennies. La Cour compterait aussi pour la première fois trois magistrates siégeant ensemble.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.