Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Etats-Unis ont accepté de verser plus d'un milliard de dollars à 41 tribus amérindiennes, en règlement d'un contentieux sur l'utilisation de leurs terres et de leurs biens. Cet accord intervient au terme d'une négociation de 22 mois entre les tribus et le gouvernement fédéral.

Il met un point final à des plaintes parfois vieilles de plus de 100 ans et "au long litige qui pesait sur les plaignants et les Etats-Unis", peut-on lire dans un communiqué du ministère de la Justice.

"Cet accord résout, de façon juste et honorable, les griefs historiques (des Amérindiens) sur la gestion des fonds alloués aux tribus, de leurs terres et autres ressources non financières, qui ont été, pendant bien trop longtemps, une source de conflit entre les tribus indiennes et les Etats-Unis", écrit dans le communiqué le ministre de la Justice Eric Holder.

Fonds spécial

Cet accord "renforce la relation du gouvernement avec les peuples tribaux et contribue à rétablir une relation de travail positive avec leurs dirigeants. Il donne plus de pouvoir aux communautés amérindiennes", déclare pour sa part le ministre de l'Intérieur Ken Salazar.

Le montant du dédommagement - 1,023 milliard de dollars - sera prélevé d'un fonds spécial, destiné précisément à payer les accords financiers dans les litiges où est impliqué le gouvernement fédéral.

ATS