Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le candidat à l'investiture républicaine Rick Santorum s'en est pris à Barack Obama, samedi, jugeant la politique du président américain motivée par "une autre théologie". Une déclaration qualifiée de "vilenie" par le camp du président.

Le programme d'Obama "ne s'intéresse pas à vous. Il ne s'intéresse pas à votre qualité de vie (...), à vos emplois. Il se base sur un idéal fumeux, une théologie fumeuse. Oh, certainement pas sur une théologie basée sur la Bible!", s'est exclamé ce catholique fervent devant des militants du mouvement conservateur Tea Party, réunis dans un hôtel de Columbus, capitale de l'Etat de l'Ohio.

Interrogé plus tard sur le sens de ces propos, Rick Santorum s'est montré élusif. "Si le président dit qu'il est chrétien, alors il est chrétien", a répondu celui qui fait figure de principal rival de Mitt Romney pour l'investiture républicaine. "Il impose ses valeurs à l'Eglise chrétienne. Il peut qualifier ces valeurs comme il veut. Moi je ne le ferai pas", a-t-il ajouté.

Campagne agressive

Le mois dernier, au cours d'un meeting en Floride, Rick Santorum n'avait pas corrigé un militant qui avait qualifié Barack Obama de "musulman avéré". "Je ne crois pas avoir à corriger quelqu'un à chaque fois qu'est dit quelque chose que je désapprouve", s'était-il justifié par la suite sur CNN. "Le président est un grand garçon, il peut se défendre tout seul."

"C'est la dernière vilenie d'une campagne républicaine alimentée par les déformations, les coups-bas, le pessimisme et le négativisme", a rétorqué le porte-parole de la campagne de Barack Obama après la dernière sortie de Santorum.

ATS