Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une partie du siège new-yorkais du Credit Suisse a dû être évacué mercredi à cause d'un paquet suspect reçu par la poste. Le colis s'est toutefois avéré inoffensif. Il s'agit apparemment d'un paquet tout à fait normal, a déclaré un porte-parole de la police.

La grande banque a indiqué avoir alerté la police après avoir découvert un paquet suspect dans le courrier entrant. Un examen aux rayons X a permis de détecter que les colis contenaient des batteries et des câbles. Les employés de la banque ont alors ordonné l'évacuation.

La découverte de ce colis suspect intervient après l'envoi la semaine dernière de lettres piégées au patron de la Deutsche Bank, le Suisse Josef Ackermann, et à l'agence publique italienne en charge de la collecte des impôts, Equitalia. Le directeur général d'Equitalia a été blessé à la main et au visage.

Ces explosions ont été revendiquées par le groupe anarchiste transalpin de la Fédération anarchiste informelle (FAI). Dans l'envoi à M. Ackermann, les membres de la FAI parlaient de trois attaques visant des banques.

ATS