Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Etats-Unis: temoignage de Petraeus à huit clos au Congrès

L'ancien chef de la CIA, David Petraeus, a expliqué vendredi à des élus américains au Congrès qu'il avait rapidement su que des miliciens liés à Al-Qaïda étaient impliqués dans l'attaque du consulat de Benghazi en Libye. Il s'exprimait lors de sa première sortie officielle depuis sa démission.

L'ex-directeur de l'agence américaine du renseignement, qui a démissionné le 9 novembre après la révélation d'une liaison avec sa biographe Paula Broadwell, a témoigné à huis clos devant les commissions du Renseignement de la Chambre des représentants.

Après avoir déclaré qu'il regrettait les circonstances ayant provoqué sa démission, il a expliqué, selon des participants, qu'il savait dès le départ que des miliciens liés à Al-Qaïda étaient impliqués dans l'attaque de plusieurs heures lancée le 11 septembre, provoquant la mort de quatre Américains dont l'ambassadeur Christopher Stevens.

Susan Rice dans le collimateur

Si les critiques des élus républicains épargnent l'ancien directeur de la CIA, elles se concentrent sur les propos de l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice, qui avait lié l'attaque à la diffusion sur Internet de la vidéo islamophobe "L'Innocence des musulmans".

Les adversaires de Barack Obama souhaitent savoir quand son gouvernement a su qu'il ne s'agissait pas d'une simple manifestation contre cette vidéo qui aurait dégénéré. Les républicains accusent à demi-mot Barack Obama d'avoir dissimulé le caractère terroriste de l'attaque pour ne pas ternir son bilan contre Al-Qaïda.

Clarification

Les démocrates attribuent cette "erreur" au fait que l'enquête avait mis du temps à clarifier le rôle d'Al-Qaïda. Selon la sénatrice Dianne Feinstein, "Susan Rice a utilisé des éléments transmis par la CIA, approuvés par toute la communauté du renseignement".

Des républicains ont juré d'empêcher le remplacement d'Hillary Clinton par Mme Rice comme secrétaire d'Etat, une nomination qui doit être approuvée au Sénat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.