Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Chambre des représentants du Connecticut, dans le nord-est des Etats-Unis, a voté à son tour pour l'abandon de la peine de mort. Le Connecticut devrait devenir prochainement le 17e Etat américain à mettre fin à la peine capitale.

Le texte a été approuvé jeudi par 86 voix contre 62, après plus de neuf heures de débat. Le projet de loi avait déjà été adopté par les sénateurs de l'Etat le 5 avril. Il doit désormais être signé par le gouverneur démocrate Dannel Malloy.

"Je suis content que la chambre ait adopté le projet de loi et je le signerai quand il arrivera sur mon bureau", a-t-il déclaré dans un communiqué. "(...) Le Connecticut rejoindra ainsi les 16 autres Etats et presque tous les autres pays industrialisés dans ce qui est, je pense, une meilleure politique", a-t-il ajouté.

La Californie se prononcera

La peine de mort y sera remplacée par la réclusion à perpétuité. Cette mesure concerne en revanche seulement les personnes condamnées après l'adoption de la loi. Les onze personnes déjà dans le couloir de la mort pourraient donc toujours être exécutées.

Mais le gouverneur a rappelé qu'une seule personne avait été exécutée depuis 52 ans dans cet Etat et qu'il s'agissait d'un condamné ayant demandé à être exécuté.

Quatre autres Etats - l'Illinois (nord), le New Jersey (est), le Nouveau Mexique (sud-ouest) et New York (nord-est) - ont aboli la peine de mort au cours des cinq dernières années aux Etats-Unis. En novembre prochain, ce sera au tour des électeurs californiens de se prononcer sur la question.

ATS