Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les corps de sept personnes tuées par balles, entourés de cadeaux de Noël déballés, ont été découverts par la police dimanche dans un appartement près de Dallas, aux Etats-Unis. La personne à l'origine des coups de feu fait partie des tués.

Les forces de l'ordre ont indiqué que les corps étaient ceux de quatre femmes et de trois hommes. Deux des tués sont âgés d'une soixantaine d'années, les autres ayant aux alentours de 18 à 20 ans. Les autorités n'ont pas avancé de mobile à la tuerie.

Il semble que les victimes étaient en train d'ouvrir des cadeaux de Noël lorsque la fusillade a eu lieu. La porte d'entrée n'était pas forcée, rien n'indiquait une lutte et les victimes étaient mortes depuis peu de temps lorsque la police est arrivée.

Deux armes

Deux armes de poing ont été découvertes sur place, a indiqué la police de Grapevine, estimant qu'il s'agissait du pire massacre dans l'histoire de la ville.

La ville de Grapevine, à environ 35 kilomètres de Dallas, compte 46'000 habitants. Surtout connue dans les environs pour ses vignobles et son centre historique, elle a la réputation d'une localité paisible.

La police a découvert les corps après avoir répondu à un appel d'urgence provenant de l'appartement, dont elle a dû enfoncer la porte en arrivant. Personne n'a rapporté avoir entendu de coups de feu.

ATS