Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a bouclé la première séance de la semaine en hausse modérée. La Bourse américaine a récupéré, grâce notamment aux financières, une partie des pertes subies la semaine passée après que la Réserve fédérale eut observé le statu quo sur ses taux directeurs.

Les gains de lundi, obtenus au terme d'une séance qui une fois de plus fut heurtée, ont toutefois été amoindris par le décrochage des valeurs biotech, dont l'indice sectoriel a été le seul à finir dans le rouge, cédant 1,38%. Ces valeurs ont pesé sur le Nasdaq, qui s'est retourné à la baisse dans l'après-midi avant de finir in extremis dans le vert.

L'indice des biotechs du Nasdaq a perdu 4,41%, tandis que celui des financières a gagné 1,07%, plus fort gain de la journée.

L'indice Dow Jones a gagné 125,61 points (0,77%) à 16'510,19 points. Le S&P-500, plus large, a pris 8,94 points (0,46%) à 1966,97. Le Nasdaq Composite est stable, avançant de 1,73 point (0,04%) à 4828,96.

Les biotechs ont pâti d'un "tweet" d'Hillary Clinton, candidate démocrate aux présidentielles, qui s'insurge contre les "prix abusifs" des médicaments spécialisés, citant pour cela un article du New York Times, et compte y remédier.

ATS