Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Les Etats-Unis ont révoqué le visa de l'ambassadeur du Venezuela à Washington, Bernardo Alvarez Herrera. Cette annonce survient après le refus des autorités vénézuéliennes d'accepter la nomination de Larry Palmer au poste d'ambassadeur américain à Caracas.
Le diplomate, qui a requis l'anonymat, a refusé de fournir plus de détails. "Nous avons dit qu'il y aurait des conséquences lorsque le gouvernement vénézuélien a rompu l'accord concernant notre candidat. Nous avons agi de façon adéquate, proportionnée et réciproque", a pour sa part déclaré dans la soirée un porte-parole du département d'Etat américain, Mark Toner.
Le ministère de l'Information vénézuélien a également confirmé la nouvelle par communiqué, sans donner plus de détail. Pour l'heure, le gouvernement du président Hugo Chavez n'a pas encore réagi face à cette mesure.
Dans un discours prononcé jeudi, le président vénézuélien, Hugo Chavez, avait réitéré son opposition à la nomination de Palmer. "Nous avons refusé la nomination de cet ambassadeur et maintenant le gouvernement américain nous menace de représailles", a-t-il déclaré.
"Et bien, ils font ce qu'ils veulent mais cet homme ne viendra pas ici en tant qu'ambassadeur. Toute personne qui vient ici pour occuper un poste d'ambassadeur doit faire preuve de respect. Ce pays doit être respecté." Dès août dernier, Chavez avait averti que Palmer ne serait pas autorisé à venir prendre ses fonctions.
Palmer a provoqué la fureur de Caracas en déclarant à un sénateur américain que le moral était bas dans les rangs de l'armée vénézuélienne. Il avait aussi assuré qu'il existait des liens évidents entre les membres du gouvernement et les rebelles colombiens des Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS