Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le présentéisme, qui pourrait se définir comme le fait d'être au bureau pour ne rien faire, est un mal insidieux dans l'entreprise. Un médecin français met en garde sur les effets de ce phénomène mal connu.

"En France, on s'intéresse peu au présentéisme. Je pense qu'on a un peu de retard", a expliqué Philippe Rodet, ex-médecin urgentiste spécialisé dans la prévention des risques professionnels. "Si on veut agir sur le présentéisme, il faut faire en sorte que la qualité de vie au travail soit meilleure".

Pour l'expert, certaines entreprises voient le problème "à l'envers parce qu'ils pensent que le présentéisme, c'est le fait d'être au boulot".

Problèmes de concentration

Selon M. Rodet, ce phénomène concerne en réalité "des personnes qui ont des troubles mineurs en terme de santé, qui en raison du stress développent des pathologies a minima (réactions allergiques, petits eczémas, rhumes qui évoluent mal...) qui ne les empêchent pas d'être présents au travail, mais les empêchent de se concentrer".

Yannick Jarlaud, responsable du département santé-sécurité au travail chez Alma consulting, définit le phénomène comme "le fait d'être présent physiquement dans l'entreprise, mais (avec) toutes les traductions du désengagement du collaborateur dans le projet d'entreprise", ce qui peut entraîner négligences ou erreurs.

Un mal qui coûte cher

Pour illustrer la nécessité d'agir, M. Rodet fait valoir que "le présentéisme coûte plus cher que l'absentéisme", citant notamment une étude de 2009 au Royaume-Uni. Il a estimé que "les jours perdus attribués au présentéisme étaient 1,5 fois plus importants que ceux attribués à l'absentéisme".

"On est vraiment rivés sur l'absentéisme et ce qu'il faut éviter c'est que des mesures destinées à éviter l'absentéisme qui sont parfois un peu simples, entraînent une augmentation du présentéisme", prévient-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS