Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Depuis qu'il est président, Donald Trump a engrangé des recettes supérieures de la vente de son livre, écrit par un nègre, "L'art de la négociation" (1987).

KEYSTONE/AP/ANDREW HARNIK

(sda-ats)

En accédant à la présidence des Etats-Unis, le milliardaire Donald Trump a dû céder les rênes de son empire. Mais il semble que ses revenus provenant de son club privé de Mar-a-Lago en Floride et des ventes de livres aient gonflé.

D'après des documents rendus publics vendredi soir portant sur l'année fiscale achevée au 15 avril 2017, Donald Trump a gagné environ 37 millions de dollars sur un an grâce à Mar-a-Lago, soit sept millions de plus que sur l'année fiscale précédente.

Depuis son investiture le 20 janvier, le président étasunien s'est rendu à maintes reprises dans cette luxueuse propriété de Palm Beach. Les frais d'inscription à ce club privé ont augmenté de manière importante.

Coûts assumés par le contribuable

Il a fréquemment fait référence à cette propriété en la surnommant "The Winter White House" - soit "La Maison Blanche d'hiver" - et a cherché à la faire qualifier de résidence présidentielle officielle.

Pour ces déplacements familiaux en Floride, il était accompagné d'une pléthore d'agents du Secret Service - chargé de sa sécurité-- et d'employés de son administration. Le coût a été acquitté par le contribuable américain, selon des informations de presse.

Le document rendu public vendredi par le Bureau d'éthique gouvernementale, qui fait une centaine de pages, est moins détaillé qu'une déclaration d'impôts. Le milliardaire a toujours refusé de divulguer ses déclarations de revenus, rompant ainsi avec une tradition de plusieurs décennies.

Ce document révèle également qu'il a engrangé des recettes supérieures de la vente de son livre, écrit par un nègre, "L'art de la négociation" (1987), et qu'il a démissionné de ses fonctions dans 565 entreprises juste avant d'entrer à la Maison Blanche.

Endetté pour des centaines de millions

Ses actifs sont très diversifiés, allant par exemple d'actions dans le groupe pharmaceutique Pfizer à des parts dans une société de boissons en Israël. Le document montre aussi qu'il est endetté à hauteur de plusieurs centaines de millions de dollars.

Il doit 315,6 millions de dollars à, entre autres, des banques américaine et allemande.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS