Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Obaye, ici accroché à sa mère Kitoko, est né le 27 septembre au zoo de Bâle.

Zoo de Bâle

(sda-ats)

Des chercheurs du laboratoire de cognition comparée de l'Université de Neuchâtel étudient les chimpanzés du zoo de Bâle. Trop occupée par son nouveau-né Obaye, la femelle Kitoko ne montre absolument aucun intérêt pour l'écran tactile installé par les scientifiques.

L'étude est dirigée par le professeur Klaus Zuberbühler. Elle vise à mieux comprendre la manière dont les grands singes enregistrent et traitent des informations pour résoudre des problèmes, a indiqué jeudi le zoo de Bâle.

Les scientifiques ont installé un écran tactile dans le pavillon des chimpanzés. Sur l'écran défilent des défis à l'intention des singes. L'animal doit par exemple reconnaître la photo d'un arbre parmi d'autres objets. S'il appuie sur la bonne réponse sur l'écran, il reçoit automatiquement une récompense.

Problèmes toujours plus complexes

L'étape suivante de l'étude consistera à déterminer si cette capacité de reconnaissance évolue lorsqu'elle s'accompagne d'une émission sonore. Des problèmes toujours plus complexes seront soumis aux chimpanzés. Les scientifiques espèrent ainsi pouvoir analyser la manière dont les grands singes communiquent, ainsi que la façon dont cela influe sur l'apprentissage et la mémoire.

Pour commencer, il a fallu que les chimpanzés se familiarisent à utiliser l'écran tactile. Le programme a donc commencé par une tâche très simple: si un singe touchait l'écran lorsqu'il était vert, il recevait une récompense. L'écran n'est accessible aux chimpanzés que deux heures par jour du lundi au vendredi.

Les douze membres du groupe des chimpanzés "amusés par la résolution de problèmes" peuvent participer à l'étude, souligne le zoo. Ceux qui n'ont pas envie peuvent tout simplement ignorer l'écran.

Colebe relève les défis

Certains singes "se jettent avidement sur leurs récompenses". En revanche, Colebe, âgé de 12 ans, se contente de relever les défis et ne touche pas aux friandises. Quant à Kikoto, 24 ans, elle ne montre aucun intérêt pour l'écran et se consacre entièrement à son nouveau-né Obaye qui a vu le jour le 27 septembre.

Des écrans seront aussi installés prochainement dans les pavillons des gorilles et des orangs-outangs. Les scientifiques ont été formés par les soigneurs du zoo afin de pouvoir travailler à proximité des grands singes. Les chercheurs participent d'ailleurs aux soins quotidiens des animaux. Cette collaboration va durer plusieurs années.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS