Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les élèves romands sont en moyenne légèrement meilleurs en lecture que leurs homologues alémaniques. Selon les résultats cantonaux de l'étude PISA 2009, ils sont toutefois moins bons en mathématiques et en sciences. Fribourg et le Valais sont les meilleurs romands.

La Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) est satisfaite que les résultats demeurent stables dans l'ensemble par rapport à 2000, voire qu'ils progressent dans certains cantons. En lecture, l'écart entre cantons romands s'est resserré: seuls 27 points (46 en 2000) séparent le moins bon (Berne francophone) du meilleur (Valais), a-t-elle précisé lundi.

Ce resserrement se manifeste particulièrement par le fait que Genève et le Jura, qui avaient des moyennes faibles en lecture en 2000, ont progressé de façon significative. La CIIP note toutefois, dans chaque canton, une assez large dispersion des résultats.

En mathématiques, si la Suisse se situe dans l'élite internationale, Fribourg, le Valais et le Jura cartonnent en Suisse romande et obtiennent des résultats supérieurs à la moyenne suisse. A contrario, Genève et Vaud obtiennent les résultats romands les plus bas, Genève étant même le pire canton suisse. En Suisse alémanique, Appenzell Rhodes-Extérieures, St-Gall et Schaffhouse récoltent les meilleures notes.

Les meilleurs élèves romands en sciences naturelles sont les Valaisans, les Fribourgeois et les Jurassiens. Les Vaudois et les Genevois sont même les pires du pays.

Influence socio-économique

En Suisse, le taux d'élèves faibles en lecture est passé de 18,3% en 2000 à 14,8% en 2009, précise l'Office fédéral de la formation professionnelle et la technologie (OFFT). La baisse est particulièrement significative en Suisse alémanique (-5%) où le taux était encore de 20% en 2000. En Suisse romande, le taux de 12% n'a pas reculé, bien qu'en diminution dans certains cantons.

Selon la CIIP, les résultats montrent que les caractéristiques des élèves en termes de niveau socio-économique, d'origine migratoire ou de langue parlée à la maison conservent un impact sur les performances des élèves.

ATS