Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Croatie et la République tchèque ont partagé l'enjeu (2-2) dans leur deuxième match du groupe D de l'Euro, à St-Etienne.

La Croatie, brillante et très inspirée, a largement dominé les débats face à des Tchèques qui peuvent s'estimer extrêmement heureux d'avoir comblé leurs deux buts de retard en fin de match.

La République tchèque est revenue de nulle part, tout d'abord en inscrivant le 2-1 pour son 2e tir cadré sur un coup de tête de Skoda à la 76e, puis en égalisant dans les arrêts de jeu (93e) sur un penalty de Necid, consécutivement à une faute de main de Vida.

La Croatie s'était montrée souveraine jusque-là. Perisic avait ouvert le score d'un beau tir du gauche à la 37e, avant que Rakitic double la mise d'une petite balle piquée à la 59e.

La belle mécanique croate s'est grippée à la 86e à la suite d'un pétard lancé sur le terrain, qui a provoqué une interruption de match de plusieurs minutes. Dans la foulée, les joueurs des Balkans ont semblé perdre le fil, alors que les Tchèques, imperturbables, pouvaient réaliser une forme de "hold-up" en décrochant ce match nul tombé de nulle part.

C'est la première fois dans cet Euro que quatre buts sont marqués dans un match. Une "performance", rendue en bonne partie possible par l'aisance du milieu de terrain croate et ses artistes tels Modric - sorti sur blessure à la 62e - ou Mandzukic, mais aussi Perisic et Rakitic.

Après deux matches, la Croatie compte 4 points et la République tchèque, 1. Dimanche, les Croates se coltineront l'Espagne pour le match au sommet, et les Tchèques affronteront la Turquie.

ATS