Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - L'Angleterre a battu la Suède 3-2 à Kiev lors de la 2e journée du groupe D de l'Euro 2012, au terme d'un match à rebondissements en seconde période. Ce revers signifie l'élimination des Suédois.
Menant au repos après une tête puissante de Carroll (23e), les Anglais ont été surpris en début de deuxième mi-temps. Un autogoal de Johnson (49e) puis une tête de Mellberg (59e) permettait aux Suédois de prendre un avantage étonnant après leur première période très décevante. Roy Hodgson effectuait alors un coaching gagnant en sortant Milner pour Walcott.
Le joueur d'Arsenal égalisait trois minutes après son entrée en jeu (64e). Puis, alors que les occasions pleuvaient des deux côtés, Walcott transperçait la défense adverse avant de centrer pour Welbeck, qui marquait d'une audacieuse talonnade (78e). En fin de rencontre, Isaksson évitait une quatrième capitulation en sauvant devant Gerrard (92e) au terme d'un contre fulgurant.
Ce succès anglais peut être considéré comme mérité. Les Three Lions ont démontré davantage de percussion offensive que face à la France. L'entrée de Carroll, auteur d'un superbe but, s'est avérée intéressante, l'attaquant de Liverpool offrant un point d'appui à ses coéquipiers. Par contre, la discipline défensive n'a sans doute pas été à la hauteur des attentes d'Hodgson.
Les deux buts suédois résultent de grosses erreurs défensives. D'abord par Johnson, qui coupait le hors-jeu avant de manquer son dégagement sur une reprise de Mellberg. Puis en commettant une énorme faute de marquage sur un coup franc de Larsson repris de la tête par Mellberg. Ces lacunes n'ont cependant pas été déterminantes, puisque les Anglais ont su renverser la situation.
Ce résultat qui condamne la Suède a aussi pour conséquence de quasi assurer la qualification de la France. Pour leur part, les Anglais savent ce qu'ils devront faire pour aller en quarts de finale: éviter la défaite mardi contre l'Ukraine, où ils bénéficieront du retour de Wayne Rooney.

ATS