Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le Portugal disputera l'Euro 2012. Le spectaculaire succès 6-2 contre la Bosnie à Lisbonne en barrage retour lui a offert son billet pour la phase finale en Pologne et Ukraine l'été prochain.
Le 0-0 qui avait sanctionné le match aller laissait quelques espoirs aux Bosniens. Mais ces derniers ont vite dû déchanter. Etouffés d'entrée par le pressing des Portugais, ils ont rapidement capitulé. Un typique coup franc de Ronaldo dès la 7e mettait le feu au stade. Et quand Nani, d'une frappe somptueuse, doublait la mise à la 24e, les carottes semblaient déjà cuites. Encore que...
A l'approche du repos, la Bosnie sortait enfin la tête de l'eau. Dzeko, signalé hors-jeu, trouvait le poteau (33e). Puis, Rui Patricio devait s'employer sur un essai de Misimovic (39e). Peu après, l'arbitre dictait un penalty pour une faute de main de Coentrao: Misimovic transformait et relançait son équipe (41e).
Les Portugais ne doutaient pourtant pas longtemps: à la 53e, Moutinho mettait Ronaldo sur orbite pour le 3-1 au terme d'un contre fulgurant. Dans la foulée, Senad Lulic (ex-YB) récoltait un second avertissement qui rendait la tâche de ses coéquipiers, réduits à dix, encore plus compliquée. Cela ne les empêchait pas de reprendre une fois encore brièvement espoir grâce à un but de raccroc de Spahic (65e), en position suspecte.
Mais les hommes de Paolo Bento ne laissaient pas leurs rivaux y croire: ils inscrivaient ensuite trois buts en une dizaine de minutes par Postiga (72e/82e) et Veloso (80e) pour, au final, une victoire très convaincante.
L'Eire a aussi assuré sa qualification, malgré le 1-1 concédé à Dublin contre l'Estonie. Les Irlandais avaient fait le plus dur à l'aller avec un large succès 4-0 à Tallinn.

ATS