Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Andriy Shevchenko a fait chavirer de bonheur toute l'Ukraine. A Kiev (groupe D), l'ancien Ballon d'Or a signé un fantastique doublé de la tête pour donner la victoire 2-1 à son pays contre la Suède.
Les Suédois avaient pourtant pris l'avantage, un peu contre le cours du jeu, à la 52e par l'inévitable Ibrahimovic. L'attaquant de l'AC Milan convertissait en but un centre de Kallström. L'Ukraine réagissait trois minutes plus tard. Coupable sur le but des visiteurs, Yarmolenko se rachetait en servant sur un plateau son capitaine Shevchenko, qui marquait d'une superbe tête plongeante.
Cette rapide égalisation galvanisait les Ukrainiens. Le rythme qu'ils imprimaient posait de plus en plus de problèmes aux Suèdois. Et sur un corner botté par Konoplianka, Shevchenko surgissait devant Ibrahimovic au premier poteau pour placer une deuxième tête victorieuse (61e). A 35 ans, l'idole du peuple ukrainien a conservé de très beaux restes. Il en est désormais à 48 buts pour son pays, en 109 sélections.
L'Ukraine, au contraire de la Suisse en 2008, a ainsi parfaitement réussi son entrée dans la compétition. Outre Shevchenko, il faut relever les mérites de deux autres vétérans, Voronin (32 ans) et Tymoshschuk (32 ans), qui ont parfaitement tenu leur rang et montré l'exemple. Mais ces alertes trentenaires pourront-ils rééditer pareille performance tous les quatre jours?
Il a fallu une longue phase d'observation avant que la rencontre s'anime enfin. Crispées et prudentes, les deux équipes ont peiné à se trouver durant les vingt minutes initiales. Les Ukrainiens ont ensuite démontré quelques jolis mouvements collectifs qui auraient pu leur permettre de prendre l'avantage.
Lancé par Yarmolenko, Shevchenko croisait trop son tir à la 23e. Puis, Voronin testait les réflexes du gardien Isaksson sur une frappe de 25 m (35e). L'Ukraine mettait beaucoup de pression sur la défense suèdoise, et utilisant bien les côtés, mais elle ne parvenait pas à trouver le chemin du but. Finalement, la meilleure occasion de la 1re mi-temps était pour Ibrahimovic, dont la tête consécutive à un centre de Larsson s'écrasait sur le poteau (39e).
Ce succès ukrainien démontre que les hommes d'Oleg Blokhine devront être pris au sérieux dans ce groupe D. Et ce même si leur défense semble parfois bien fébrile, à l'image des dernières minutes du match à Kiev. Les Français, qui les rencontreront vendredi, sont désormais prévenus. Quant à la Suède, elle n'aura pas droit à la défaite lors de sa prochaine sortie contre l'Angleterre.

ATS