Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Didier Deschamps n'a pas levé le voile sur sa composition d'équipe pour le France - Albanie de mercredi, comptant pour la 2e journée du groupe A de l'Euro 2016.

Didier Deschamps, on imagine que vous êtes heureux de retrouver le Vélodrome...

"C'est un public chaud, avec un brin de folie qui s'en mêle, L'ambiance sera chaude car il y aura aussi beaucoup d'Albanais. De manière générale, le Vélodrome est toujours synonyme de vraie ambiance de foot."

Etes-vous déjà dans la gestion de votre effectif en vue de la suite du tournoi?

"Non, ce qui importe est de battre l'Albanie, pas la gestion du groupe. Nous avons gagné notre premier match et devons faire en sorte de gagner aussi le deuxième."

Quels sont les domaines dans lesquels vous attendez une progression de l'équipe de France par rapport à la rencontre contre la Roumanie?

"J'espère plus de maîtrise et une meilleure transition vers l'avant. Contre les Roumains, nous avons joué un peu trop long à mon goût, du fait aussi du pressing qu'a exercé l'adversaire sur nous. Nous avons eu trop de mal à trouver des décalages."

Comment réussir à voir le même Paul Pogba en équipe de France que celui que l'on voit à la Juve?

"Ce n'est sans doute pas possible. Déjà, nous n'avons pas le même maillot, mais surtout pas le même système. Ca n'empêche pas Paul d'avoir fait de bons matches avec nous, et de moins bons aussi."

Quelle est votre opinion sur l'Albanie?

"Elle est très bien organisée par son sélectionneur italien. Elle défend bien et se projette vite devant. Elle est capable d'une dépense d'énergie impressionnante. Mais elle n'a pas que des qualités physiques ou mentales, elle a aussi de bons joueurs et nous a posé des problèmes par le passé (NDLR: défaite à Tirana en juin 2015).

ATS