Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Pays de Galles a régalé l'assistance au Stadium de Toulouse, en marquant rapidement contre la Russie pour s'imposer 3-0 et même terminer à la première place de la poule B de l'Euro 2016 !

Au prochain tour, à Paris samedi, les Dragons seront opposés à un troisième de groupe avec, donc, de réelles chances de prolonger ce rêve éveillé.

L'affaire a été rondement menée par la sélection de Chris Coleman, puisque le score était de 2-0 après vingt minutes de jeu. Aaraon Ramsey, à la réception d'une belle ouverture de Joe Allen, a trompé une première fois Akinfeev à la 11e. Puis le portier russe a encore plié, en deux temps, face au latéral gauche Neil Taylor, parti de très loin et servi involontairement par... Roman Shirokov.

Deux buts qui sont tout simplement venus récompenser la seule équipe sur le terrain, du moins la seule à parvenir à provoquer des décalages et, par conséquent, à créer le danger. La Sbornaya a bien tenté de réagir et a eu une opportunité à la 27e par Dzyuba, sur un long dégagement d'Akinfeev. Mais, vieillissante et trop pauvre techniquement, elle n'a jamais pu y croire.

Le Pays de Galles, dont il s'agit du deuxième grand tournoi seulement après la Coupe du monde... 1958, se retrouve ainsi en 8e de finale, pour le plus grand bonheur du fantastique public qui suit pas à pas ses Dragons. Et qui a eu d'autres occasions de vibrer dans la tiède soirée toulousaine grâce aux nombreuses occasions des Gallois et, surtout, au 3-0 signé bien sûr par Gareth Bale (67e), sa troisième réalisation mais la première autrement que sur coup franc.

ATS