Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tadesse Abraham est l’homme des grands rendez-vous. Champion d'Europe en titre du semi-marathon, le Genevois s'est paré d’argent dans le marathon des Européens de Berlin.

Le recordman de Suisse (2h06'40'') voulait être le meilleur dimanche à l'occasion de son 36e anniversaire. Il a tout fait pour y parvenir, prenant la tête dès les premiers mètres de course pour assurer le tempo. Il a durci le rythme à mi-parcours, faisant exploser le peloton de tête et lâchant notamment l'autre favori Sondre Nordstad Moen (qui a abandonné). "Je voulais une course plus rapide. Mais c'était stressant pour moi, car personne ne voulait me relayer en tête", a expliqué Tadesse Abraham.

Seuls l'Italien Yassine Rachik et le Belge Koen Naert ont alors pu l'accompagner. Mais ce dernier a attaqué après environ 32 km, prenant rapidement une trentaine de secondes d'avance pour s'envoler vers la victoire. Tadesse Abraham n'a pas tenté de refaire son retard. "Cette décision m'a permis de gagner la médaille d'argent", a souligné le Genevois, qui a sagement attendu son heure et a accéléré à nouveau la cadence à quelque 5 km de l'arrivée pour s'assurer la 2e place.

"C'est un beau cadeau d'anniversaire. Koen Naert a attaqué comme un fou. J'ai alors décidé d'y aller à mon rythme. Je suis content d'avoir conquis l'argent, car je ne pouvais pas en faire plus", a poursuivi le coureur d'origine érythréenne, qui a coupé la ligne d'arrivée en 2h11'24'', à 1'33'' du champion d'Europe. Yassine Rachik a quant à lui conquis le bronze en 2h12'09''. Le Fribourgeois Andreas Kempf s'est par ailleurs classé 42e, alors que la Suisse a terminé 4e par équipes.

Martina Strähl n'a pour sa part pas pu faire mieux qu'un 7e rang dans le marathon des dames. Longtemps présente dans le groupe de tête, la Soleuroise a lâché prise lorsque la future championne d’Europe, la Bélarusse Volha Mazuronak, a attaqué peu après la mi-course.

Ancienne championne du monde de course de montagne, Martina Strähl s'est accrochée comme elle a pu. Mais elle fut incapable d'accélérer la cadence pour rejoindre le quatuor de tête, devenu un trio après la défaillance de Maryna Damantsevich (4e au final). La Soleuroise a tout de même signé son record personnel sur la distance, en 2h28'07''. La Valaisanne Laura Hrebec a elle aussi battu son meilleur chrono, terminant 28e en 2h39'03''.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS