Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Wolfsburg de Diego Benaglio et Ricardo Rodriguez a remporté 3-1 son 8e de finale aller de l'Europa League contre l'Inter Milan de Xherdan Shaqiri.

Un résultat qui place les Allemands en excellente position mais qui, compte tenu du but inscrit à l'extérieur, n'enterre pas totalement les chances italiennes.

Il y aura sans doute du spectacle dans une semaine à Giuseppe-Meazza. Car l'Inter de Roberto Mancini n'aura d'autre choix que de se porter vers l'attaque et dispose d'un effectif qui se prête plutôt bien à ce genre d'exercice. Du reste, les vingt premières minutes des Lombards ont été plus que convaincantes, notamment grâce aux impulsions données par un Shaqiri qui a fait passer quelques moments difficiles à son coéquipier en sélection Rodriguez.

L'Inter n'a d'ailleurs mis que cinq minutes pour ouvrir le score, après une erreur d'un Andre Schürrle méconnaissable (et sorti à la pause!) dont a profité Icardi pour servir Palacio. Wolfsburg s'est toutefois réveillé au fur et à mesure que les Milanais reculaient et a pu égaliser en première période déjà, sur une tête de Naldo (28e).

Le reste a été un show de Kevin de Bruyne, auteur du 2-1 à la 63e après une relance catastrophique du portier interiste Carrizo et du 3-1 à la 75e sur un coup franc direct. Shaqiri est sorti à la 83e et Timm Klose est resté sur le banc du VfL toute la rencontre.

Gonzalo Higuain a sorti Naples d'un mauvais pas contre le Dynamo Moscou (3-1). A San Paolo, les Russes ont en effet ouvert le score dès la 2e par l'ancien buteur de Schalke et de l'équipe d'Allemagne Kevin Kuranyi, à la réception d'un corner de Mathieu Valbuena. Mais la formation de Gökhan Inler - capitaine pour l'occasion - a répondu grâce à son attaquant vedette Gonzalo Higuain et à son triplé. L'Argentin a frappé coup sur coup à la 25e et à la 31e (penalty) et a enfoncé le clou à la 55e.

A noter, dans les "derbies", le nul 1-1 entre la Fiorentina et l'AS Rome et la victoire 3-1 du FC Séville chez Villarreal. En Espagne, Victor Machin Vitolo a marqué pour Séville le but le plus rapide de l'histoire de l'Europa League après seulement 13''21. Il a fait mieux que l'Argentin de l'AEK Athènes Ismael Blanco qui avait marqué contre le BATE Borisov après 15''19 en novembre 2009.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS