Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Wolfsburg de Diego Benaglio et Ricardo Rodriguez a remporté 3-1 son 8e de finale aller de l'Europa League contre l'Inter Milan de Xherdan Shaqiri.

Un résultat qui place les Allemands en excellente position mais qui, compte tenu du but inscrit à l'extérieur, n'enterre pas totalement les chances italiennes.

Il y aura sans doute du spectacle dans une semaine à Giuseppe-Meazza. Car l'Inter de Roberto Mancini n'aura d'autre choix que de se porter vers l'attaque et dispose d'un effectif qui se prête plutôt bien à ce genre d'exercice. Du reste, les vingt premières minutes des Lombards ont été plus que convaincantes, notamment grâce aux impulsions données par un Shaqiri qui a fait passer quelques moments difficiles à son coéquipier en sélection Rodriguez.

L'Inter n'a d'ailleurs mis que cinq minutes pour ouvrir le score, après une erreur d'un Andre Schürrle méconnaissable (et sorti à la pause!) dont a profité Icardi pour servir Palacio. Wolfsburg s'est toutefois réveillé au fur et à mesure que les Milanais reculaient et a pu égaliser en première période déjà, sur une tête de Naldo (28e).

Le reste a été un show de Kevin de Bruyne, auteur du 2-1 à la 63e après une relance catastrophique du portier interiste Carrizo et du 3-1 à la 75e sur un coup franc direct. Shaqiri est sorti à la 83e et Timm Klose est resté sur le banc du VfL toute la rencontre.

Gonzalo Higuain a sorti Naples d'un mauvais pas contre le Dynamo Moscou (3-1). A San Paolo, les Russes ont en effet ouvert le score dès la 2e par l'ancien buteur de Schalke et de l'équipe d'Allemagne Kevin Kuranyi, à la réception d'un corner de Mathieu Valbuena. Mais la formation de Gökhan Inler - capitaine pour l'occasion - a répondu grâce à son attaquant vedette Gonzalo Higuain et à son triplé. L'Argentin a frappé coup sur coup à la 25e et à la 31e (penalty) et a enfoncé le clou à la 55e.

A noter, dans les "derbies", le nul 1-1 entre la Fiorentina et l'AS Rome et la victoire 3-1 du FC Séville chez Villarreal. En Espagne, Victor Machin Vitolo a marqué pour Séville le but le plus rapide de l'histoire de l'Europa League après seulement 13''21. Il a fait mieux que l'Argentin de l'AEK Athènes Ismael Blanco qui avait marqué contre le BATE Borisov après 15''19 en novembre 2009.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS