Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Atletico Madrid a remporté l'Europa League pour la deuxième fois après 2010. En finale à Bucarest, il s'est imposé 3-0 contre Athletic Bilbao grâce à son buteur colombien Falcao (2) et à Diego.
Comme l'an passé lorsqu'il portait encore les couleurs de Porto et qu'il avait inscrit le seul but de la finale contre Braga, Radamel Falcao s'est montré décisif dans la conquête du trophée. Il a marqué deux fois en première mi-temps de superbe manière (7e/34e), ce qui a placé son équipe dans une position idéale qui lui permettait d'attendre les Basques et de lancer de rapides contres. Sur l'un d'eux, Diego assomait Bilbao pour le compte (85e).
Falcao signait un authentique chef d'oeuvre sur l'ouverture du score, mystifiant deux défenseurs avant de trouver la lucarne d'une frappe enroulée du gauche dans un angle pourtant fermé. Ce but va sans doute tourner en boucle sur internet. Sa deuxième réussite n'était pas mal non plus: à la réception d'un centre de Turan, après un ballon bêtement perdu par Amorebieta à la limite de sa surface, Falcao donnait le tournis à Aurtenetxe avant de doubler la mise.
L'Atletico a empoigné le match sur un rythme très élevé, et a rapidement trouvé sa récompense. Les Basques ont accusé le coup, avant de se reprendre. Ils ont ensuite souvent monopolisé le ballon, mais ont manqué de percussion dans la phase finale de leurs actions. Llorente, bien pris par le rugueux Godin, a bénéficié de deux occasions qu'il n'a pas été en mesure de concrétiser (10e/19e). On notait encore une frappe lointaine de Muniain qui mettait Courtois à l'ouvrage (24e), mais globalement la défense des Colchoneros tenait le choc.
La démonstration livrée par Falcao renforce sa place parmi les meilleurs attaquants du monde. Le Colombien est le troisième meilleur buteur de la Liga derrière les extraterrestres Messi et Ronaldo. En Europa League, le bilan de Falcao est tout simplement hallucinant. En deux saisons et 29 matches, il a trouvé la cible à 29 reprises, et a été décisif dans les deux finales!
C'est le troisième trophée européen majeur pour le club de la capitale entraîné depuis janvier par Diego Simeone, l'ancien international argentin. Outre son doublé en Europa League, il avait gagné la défunte Coupe des Coupes en 1962. Par contre, les Basques ont perdu leur deuxième finale à ce niveau. Ils avaient été battus en 1977 par la Juventus en Coupe UEFA, l'ancêtre de l'Europa League.

ATS