Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Young Boys ne seront pas Européens cette saison, loin s'en faut!

Déjà battus chez eux la semaine passée, les Bernois ont encore subi la loi des Azéris du Qarabag Agdam (3-0), en barrage retour de l'Europa League. Un échec mortifiant pour une équipe qui voulait briller sur tous les tableaux cette saison.

Le Stade Tofik-Bachramov de Bakou est donc demeuré cet inoubliable tombeau des espoirs du football helvétique. C'était sur ce terrain déjà, il y a 19 ans presque jour pour jour, que la Suisse de Rolf Fringer avait concédé la plus sinistre et inouïe défaite (1-0) de l'histoire de l'ASF (jusqu'à ce que le grand Ottmar Hitzfeld et ses hommes ne soient battus 2-1 à Zurich par le Luxembourg en 2008). Et c'est toujours sur ce terrain - dans un état déplorable - que les Young Boys ont vu s'envoler définitivement leurs ambitions internationales.

Les joueurs de Qarabag ont au moins eu la courtoisie de ne pas laisser la formation de Harald Gämperle se faire trop d'illusions. Les Azéris ont frappé dès la 4e minute, après une faute de dernier recours sur Reynaldo qui a valu à Steve Von Bergen un carton rouge et à YB un penalty. Penalty transformé par Richard Almeida, déjà buteur jeudi dernier au Stade de Suisse. Richard a enfoncé le clou juste avant la pause en offrant le 2-0 à... Reynaldo et Ismayilov a scellé le score à l'heure de jeu.

Réduit à dix et en manque de confiance depuis la reprise, YB n'a pas pu se relever après le 1-0. Et son entraîneur intérimaire ne s'en remettra probablement pas. Au bénéfice d'un contrat portant jusqu'au 31 août - soit au lendemain du déplacement chez GC (7e journée de Super League), Gämperle a vraisemblablement laissé passer sa chance d'être titularisé au poste.

ATS