Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au terme d'une partie de toute beauté, l'une des plus belles de la saison en Europe, Liverpool a arraché son billet pour les demi-finales de l'Europa League en battant Borussia Dortmund 4-3.

Longtemps, le Borussia a pourtant semblé voguer vers une qualification sans histoire. Il a rapidement mené 2-0 grâce à Mkhitaryan (5e) et Aubameyang (9e). Puis, après la réduction du score d'Origi (48e), Reus a redonné deux longueurs d'avance aux siens (57e), ce qui paraissait décisif. Mais on le sait, les Reds ne renoncent jamais. Des réussites des Coutinho (66e) et Sakho (78e) remettaient Liverpool à un but d'un fabuleux retour. Et quand Lovren signait le 4-3 de la tête à la 91e, le come-back le plus hallucinant depuis Istanbul 2005 devenait réalité!

Si Liverpool pensait avoir fait le plus dur en obtenant le nul 1-1 à l'aller en Allemagne, le début du match retour allait lui enlever ses illusions. Au terme de deux contres percutants, les visiteurs prenaient deux longueurs d'avance en moins de dix minutes, par Mkhitaryan et Aubameyang. Les deux fois, les visiteurs se projetaient très vite dans le camp anglais après avoir récupéré la balle dans leur partie de terrain.

Ces deux réussites modifiaient considérablement le rapport de force entre les deux équipes, car désormais les Reds se trouvaient dans l'obligation de marquer trois fois sans concéder de but supplémentaire. Une tâche considérable, malgré toute la bonne volonté et les efforts des protégés de Jürgen Klopp.

Se ruant à l'attaque, Liverpool se créait plusieurs occasions, mais manquait de précision dans le geste final. Dans le même temps, les espaces ouverts aux Allemands permettaient à ces derniers de se montrer dangereux sur les contres dans un match intense et spectaculaire. Le but d'Origi rallumait la flamme d'Anfield, mais celui de Reus, neuf minutes plus tard, ramenait les fans anglais à la dure réalité: ce Borussia semblait bel et bien d'un calibre supérieur à leurs favoris.

Pourtant, Liverpool allait arracher la qualification dans les arrêts de jeu, faisant exploser Anfield Road, qui a vécu l'une de ses plus belles soirées de sa longue histoire.

Shakhtar Donetsk a comme prévu composté son billet pour le dernier carré. Les Ukrainiens ont battu Braga 4-0, après leur succès 2-1 à l'aller au Portugal.

Tenant du trophée depuis deux ans, le FC Séville reste en course pour la passe de trois. Mais il a eu chaud puisqu'il s'est qualifié aux tirs au but (5-4) contre Athletic Bilbao. Les Basques avaient comblé le handicap concédé chez eux à l'aller (1-2) en s'imposant sur un score identique au terme du temps réglementaire et des prolongations.

Le dernier qualifié est Villarreal, qui a facilement sorti le Sparta Prague. Victorieux 2-1 chez eux la semaine dernière, les Espagnols ont encore gagné au retour, et de manière indiscutable (4-2).

ATS