Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La 4e journée d'Europa League est au programme ce soir. Sion accueille Bordeaux à Tourbillon (19h00), alors que Bâle jouera à Lisbonne contre Belenenses (21h05).

Le FC Sion bénéficie d'une première balle de match pour se hisser en 16es de finale de l'Europa League. Un succès face à Bordeaux serait synonyme de qualification. Quinze jours après une victoire 1-0 acquise au Stade Atlantique sur une réussite de Léo Lacroix, les Sédunois retrouvent une équipe qui a basculé dans la crise. Battus 2-0 samedi à Ajaccio, les Girondins ont dû faire face à la colère de leurs supporters venus les attendre tard dans la nuit à l'aéroport.

Quatre ans après avoir été empêché sur le tapis vert de disputer l'Europa League, le président sédunois Christian Constantin n'imaginait sans doute pas, même dans ses rêves les plus fous, de vivre une campagne aussi belle. Quatrième budget de ce groupe B très loin derrière Liverpool, Rubin Kazan et Bordeaux, le FC Sion a pour l'instant réussi un parcours exemplaire. La victoire à Bordeaux avait été précédée par le succès 2-1 devant Rubin Kazan à Tourbillon et un nul 1-1 à Liverpool. Il reste désormais à conclure.

Bâle s'en va pour sa part à Lisbonne pour affronter Belenenses, avec la ferme intention de défendre sa place de leader du groupe I. Les Rhénans entendent par là même occasion prendre leur revanche après leur défaite - inattendue - du match aller il y a 15 jours (1-2), qui sanctionnait une prestation très décevante.

L'entraîneur des Bâlois Urs Fischer avait déclaré que ses joueurs étaient entièrement responsables de ce qui leur était arrivé ce jour-là. Mais cette "gifle", assure-t-on dans l'entourage des "rotblauen", n'a pas laissé de séquelles. Les Bâlois ont entre-temps récolté deux nouveaux succès - serrés néanmoins - contre les Young Boys et Vaduz en Super League, où ils caracolent en tête avec 13 points d'avance sur GC.

"Nous nous déplaçons à Lisbonne pour faire mieux qu'à l'aller", dit simplement Urs Fischer. "Il faudra se montrer à la hauteur pendant 90 minutes, pas seulement durant le premier quart d'heure." Le coach préfère ne pas s'attarder sur les statistiques, qui laissent apparaître un bilan peu flatteur pour le FC Bâle: les six derniers matches disputés à l'extérieur contre un club portugais n'ont pas débouché sur la moindre victoire. Bâle n'a même marqué qu'une seule fois, pour neuf buts reçus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS