Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le FC Bâle s'est fait des frayeurs avant de s'en sortir: les Rhénans ont péniblement battu Apollon Limassol 3-2 en barrage aller de l'Europa League. Mais la qualification n'est pas encore en poche.

Les Bâlois, qui ont eu le grand tort de ronronner durant plus d'une heure, ont néanmoins su réagir après avoir été menés 2-1. Ils ont marqué par Van Wolfswinkel, auteur d'un doublé (6e/69e) et Cömert (84e). Les Chypriotes, sur leurs deux tirs cadrés, ont fait trembler les filets par Maglica (49e) et Papoulis (53e). Tout est ouvert avant le retour.

Le FCB a eu le bonheur de prendre un départ idéal, puisqu'il ouvrait le score dès la 6e par Van Wolswinkel, après un centre de la droite de Zuffi dévié par un défenseur. Mais au lieu d'enchaîner et de creuser l'écart, les Bâlois ont ronronné leur jeu dès le quart d'heure, ce qui a permis aux visiteurs de desserrer l'étreinte, sans toutefois se montrer dangereux.

Tête sur la barre

Les Rhénans auraient néanmoins pu inscrire le numéro deux sur corner à la 26e, mais la tête de Balanta finissait sur la barre. A la pause, Marcel Koller a sans doute eu pas mal de choses à dire à ses protégés...

Mais l'effet ne s'est pas fait sentir. Sur leur premier tir cadré, les Chypriotes égalisaient: débordement de Sardinero sur la droite, centre en retrait pour Maglica, et c'était 1-1 (49e). Le pauvre Martin Hansen, qui avait remplacé le titulaire Jonas Omlin - blessé à l'échauffement - dans la cage, capitulait sans avoir eu le moindre arrêt à faire auparavant.

Et quatre minutes plus tard, l'Apollon prenait l'avantage après une touche par Papoulis, qui mystifiait Balanta avant d'ajuster le malheureux Hansen. Une réaction du FCB après ces deux buts encaissés? Elle arrivait sur un corner repris par Van Wolfswinkel, qui signait le doublé (69e).

Bâle accélère enfin

La phase finale, sous la pluie, voyait - enfin - les rotblau mettre plus d'intensité et de vitesse dans leurs actions. Ils frôlaient le 3-2 par Ajeti (74e), Bua (75e) et surtout Zuffi (82e). Mais la but de la victoire finissait par tomber, encore sur un corner repris cette fois par Cömert (84e).

L'essentiel a donc été sauvé, mais sans brio. Marcel Koller a fêté un sixième succès consécutif à la tête du FCB, mais il reste encore beaucoup de travail au technicien zurichois pour que son équipe retrouve un niveau européen plus proche de son standing.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS