Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Villarreal a battu Liverpool 1-0 en demi-finale aller de l'Europa League. Le but a été marqué par Lopez à la 92e. Il y a eu 2-2 à Lviv entre Shakhtar Donetsk et le FC Séville.

Le duel entre le "sous-marin jaune" et les Reds n'a jamais vraiment décollé. Les deux équipes ont tenté d'aller de l'avant, mais les défenses ont pris le meilleur sur les attaques. Grâce à cette réussite tardive, Villarreal poursuit sa série: il a gagné ses sept matches dans la compétition cette saison au Madrigal. Pour sa part, Liverpool a subi sa première défaite en Europa League et aura un score déficitaire à remonter jeudi prochain à Anfield Road. Mais cela ne sera pas facile.

Allen (5e) pour les visiteurs, puis Soldado (11e/42e) et Pena (21e) pour Villarreal ont eu les occasions les plus dangereuses avant le repos. Dès la reprise, les Reds étaient sauvés par le poteau sur une tête de Bakambu (46e). Liverpool trouvait à son tour le cadre du but espagnol sur une frappe de Firmino repoussée par un montant (65e). La première balle de match revenait à Bakambu à la 87e, mais Mignolet s'interposait avec brio. Une minute plus tard, sur un contre fulgurant, Moreno ne cadrait pas seul face au but de Villarreal. Puis arrivait la 92e et le but espagnol.

Les Anglais ont souffert de l'absence d'un vrai attaquant de pointe (Benteke est entré à la ...90e), leurs manoeuvres d'approche échouant régulièrement face à la défense jaune très bien organisée. Quant aux Espagnols, ils créaient sporadiquement le danger grâce à la puissance de Bakambu, la subtilité de Soldado et les éclairs du prometteur Denis Suarez, qui a donné la passe de la réussite de Lopez.

Tenant du trophée depuis deux ans, le FC Séville est bien placé pour atteindre la finale une fois encore. A Lviv, les Espagnols ont obtenu un bon nul 2-2 contre Shakhtar Donetsk. Vitolo avait rapidement marqué le fameux but à l'extérieur (6e), lançant ainsi son équipe.

Mais la défense andalouse allait connaître d'inquiétants ratés. Cela permettait d'abord à Marlos d'égaliser (23e), puis à Stepanenko de donner l'avantage au Shakhtar sur un centre du même Marlos (36e). Les visiteurs revenaient en fin de rencontre sur un penalty transformé par Gameiro (82e).

ATS