Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Fortunes diverses pour les deux clubs suisses au tirage au sort de l'Europa League. Il faudrait un miracle pour qu'YB puisse passer tandis que Bâle a été plutôt gâté.
Liverpool, Udinese et Anzhi: les Young Boys n'auront sans doute aucun mot à dire dans le groupe A de l'Europa League. Il est même raisonnable de penser que les Bernois de Martin Rueda auront toutes les peines du monde à ne faire ne serait-ce que quelques points.
Pas besoin de présenter Liverpool et son Anfield Road. Même si les Reds ne sont plus aussi performants que par le passé, ils demeurent intrinsèquement largement supérieurs aux joueurs de Super League.
L'Udinese est, avec Naples, l'équipe qui monte depuis plusieurs saisons en Serie A. Le club du Frioul peut toujours s'appuyer sur les qualités de finisseur de l'international Antonio Di Natale. Et du talent à la finition, l'Anzhi n'en manque pas. Le club de Sameul Eto'o, qui a fait irruption sur la scène continentale à grands coups des millions du président Suleyman Kerimov, entend bien jouer un mauvais tour aux Anglais et aux Italiens.
Pour Bâle, la route vers les 16es de finale n'est parsemée que d'obstacles relativement modestes: le Sporting du Portugal, favori du groupe G, les Belges de Genk (tombeurs de Lucerne en barrage) et les Hongrois de Videoton. La logique fait du FCB le candidat no 1 à la place de dauphin des Portugais.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS