Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La candidate espagnole à l'Eurovision, Pastora Soler, a confié jeudi que la télévision publique de son pays lui avait conseillé de "ne pas gagner" la finale samedi. Motif: l'Espagne, empêtrée dans la crise, devrait organiser la prochaine édition, ce qui coûterait "énormément d'argent".

"Ils ont dit: s'il te plaît, ne gagne pas!", a-t-elle déclaré, sur le ton de la plaisanterie, à la radio ABC Punto Radio. Plus sérieusement, elle a reconnu ensuite que le sujet préoccupe en effet la télévision publique TVE.

"Je crois que ce n'est pas le moment, ni pour l'Espagne ni pour la télévision espagnole" de gagner l'Eurovision, a-t-elle dit, et "si on gagnait, je crois que ce serait impossible (d'organiser la prochaine édition, ndlr), parce cela coûte énormément d'argent".

Candidate d'office à la finale

"L'Azerbaïdjan (où a lieu l'Eurovision cette année, ndlr) peut se le permettre parce que nous savons que c'est un pays qui a du pétrole, mais nous non, nous devons d'abord sortir de notre mauvaise passe", a ajouté Pastora Soler, qui aimerait arriver "dans les cinq premiers, en étant deuxième, troisième ou quatrième...".

La chanteuse de 33 ans sera candidate samedi à la grande finale de l'Eurovision avec "Quedate conmigo" (Reste avec moi). L'Espagne fait partie des pays qualifiés d'office, en raison de l'importance de sa contribution financière à l'événement. La seconde demi-finale du concours aura lieu jeudi soir à Bakou.

ATS