Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un singe capucin s'est échappé il y a près de quatre semaines du zoo de Magliaso (TI). "Filou" arpente depuis les forêts de la région du Malcantone et accepte volontiers la nourriture que lui offrent les habitants et les employés du zoo. En revanche, les tentatives de capture menées jusqu'ici ont échoué.

Le fuyard ne présente pas de danger pour la population, a assuré à l'ats mercredi la directrice du zoo Edith Fehr. De plus, il ne s'approche pas des routes. Ce caractère inoffensif explique que les gardes-chasse ne soient pas sur le pied de guerre pour le retrouver.

Filou s'ébat sur un territoire de 24 kilomètres de diamètre. Il apparaît régulièrement dans des villages situés au sein de cette zone. A Ponte Tresa par exemple, il a surgi sur le terrain de foot et a mangé avec appétit les bananes que lui ont proposées les habitants.

Capture délicate

Pour attraper l'animal, seul l'emploi d'un fusil tranquillisant est envisageable. Il faut toutefois attendre le bon moment afin que Filou ne se trouve pas dans une situation où il serait susceptible de tomber.

Le maître-mot est donc la patience, ajoute Mme Fehr. Le zoo est informé chaque jour des déplacements du singe. "Nous espérons que nous réussirons à l'attraper avant l'arrivée de la pluie et du froid", souligne Edith Fehr.

ATS