Toute l'actu en bref

Les évasions sont fréquentes en Indonésie, où les prisons sont souvent surpeuplées et insalubres (archives).

KEYSTONE/EPA/MADE NAGI

(sda-ats)

Environ 200 détenus se sont évadés d'une prison surpeuplée de l'ouest de l'Indonésie au moment où ils se rendaient à la grande prière du vendredi, ont annoncé les autorités pénitentiaires. Près de 80 d'entre eux ont été repris.

Vendredi matin, jour de grande prière dans l'archipel à majorité musulmane, les gardiens ont ouvert les cellules pour permettre aux détenus d'y participer. Mais ils se sont dirigés comme un seul homme vers l'entrée principale de la prison de Pekanbaru, une ville située sur l'île de Sumatra, pour tenter d'enfoncer la porte - en vain.

Ils ont alors emprunté une porte latérale avant de forcer une grille surveillée par une poignée de gardiens, a expliqué I Wayan Dusak, directeur général des services pénitentiaires indonésiens. "Environ 200 détenus se sont évadés, mais nous en avons repris au moins 77", a précisé Guntur Aryo, un porte-parole de la police locale.

Les forces de sécurité ont érigé des barrages dans toute la ville. Elles ont lancé une chasse à l'homme de grande envergure.

D'après I Wayan Dusak, les prisonniers étaient fortement mécontents du chef des gardiens. L'établissement peut accueillir 300 détenus, mais en compte 1870 à l'heure actuelle, surveillés seulement par cinq gardiens.

ATS

 Toute l'actu en bref