Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

2012 ne sera pas une année facile. La présidente de la Confédération s'apprête à faire face à des défis aux enjeux considérables. "Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider les entreprises suisses et leurs salariés à tenir le cap", a promis Eveline Widmer-Schlumpf.

Notre pays a connu plus d'une fois des périodes d'incertitude et des années difficiles, a souligné la présidente de la Confédération dans son discours radio-télévisé du Nouvel An. "Mais il a toujours su puiser en lui-même le courage d'agir comme il le fallait".

Il peut encore le faire aujourd'hui, "pour peu que nous sachions unir nos forces et jouer nos atouts, toutes régions géographiques et linguistiques confondues", a estimé la Grisonne. Et de souhaiter un développement harmonieux au coeur de l'Europe en vue de triompher des écueils économiques annoncés.

Débat énergétique

L'abandon progressif du nucléaire supposera des efforts considérables de la part de tous. Forte de cet avis, Eveline Widmer-Schlumpf veut jalonner précisément la voie de la future politique énergétique et lancer un grand débat sur la question en 2012.

La Grisonne a profité de l'occasion pour lancer un appel à voter. La Suisse est "écartelée entre des forces centrifuges", d'après elle. Le système de démocratie directe permet à chacune et à chacun de renouveler régulièrement le lien qui unit le pays.

"Je vous encourage à faire usage de votre droit de vote, de façon à contribuer à la réinvention permanente de notre vivre-ensemble". Et d'engager les citoyens à aborder la nouvelle année avec confiance.

ATS