Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les oisillons sont souvent encore nourris par leurs parents, même s'ils ont l'air abandonnés hors du nid.

Station ornithologique Sempach

(sda-ats)

Au printemps, bon nombre d'oisillons quittent le nid sans même savoir voler correctement. La Station ornithologique de Sempach (LU) recommande de les laisser sur place, car les parents continuent souvent de s'en occuper et de les nourrir.

La Station ornithologique reçoit de nombreux oisillons amenés par des promeneurs bien intentionnés. Mais en captivité, leurs chances de survie sont diminuées, avertit Vreni Mattmann du centre de soins. Il vaut donc mieux laisser les jeunes sur place et n'intervenir que si le volatile se trouve face à un danger imminent, indique mardi la station dans un communiqué.

Par exemple, si un jeune merle est posé sur la route, on pourra le transporter, même à mains nues, dans le buisson le plus proche. Les parents continueront à le nourrir. Lorsqu'un oisillon est blessé, ou si ses parents ne se sont pas occupés de lui pendant au moins une heure, il vaut alors mieux l'amener au centre de soins le plus proche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS