Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour faire face au phénomène du skimming, il est désormais possible de faire bloquer sa carte bancaire à l'étranger. La Poste et SIX Card solutions proposent des services pour empêcher qu'une carte soit utilisée à partir de pays considérés comme peu sûrs.

Le service, appelé Geoblocking, est disponible à La Poste depuis lundi, a indiqué mercredi à l'ats son porte-parole. De son côté, le spécialiste du traitement des données SIX Card solutions a informé les banques cet automne de la possibilité de bloquer les cartes à l'étranger.

Sur les dix premiers mois de l'année, la manipulation de distributeurs automatiques de billets (skimming) a déjà rapporté 12,2 millions de dollars aux escrocs, indique le porte-parole de SIX Card solutions. Le nombre d'installations touchées atteint 456.

Plusieurs niveaux de sécurité

Le service de Geoblocking de PostFinance propose plusieurs niveaux de sécurité. Le premier niveau permet de n'effectuer que des retraits en Suisse. Le deuxième autorise les retraits à l'étranger uniquement dans des bancomats qui utilisent les données de la carte à puce au lieu de la bande magnétique - c'est cette dernière qui est copiée lors du skimming.

Le troisième autorise les retraits dans les pays de l'UE et de l'AELE (Islande, Norvège et Liechtenstein).

Il est également possible de bloquer les retraits dans certains pays où les bancomats utilisent la bande magnétique, comme par exemple les Etats-Unis, la République dominicaine, la Russie ou l'Ukraine.

Skimming

A l'aide d'un équipement spécial, les escrocs copient la bande magnétique de la carte de paiement sur des cartes de débit vides. La saisie du code PIN est généralement filmée. Des complices réalisent des clones des cartes permettant des retraits d'argent.

L'introduction en Europe des puces au standard EMV et la disparition, dans presque tous les distributeurs automatiques, du traitement des bandes magnétiques font que les escrocs ne peuvent plus utiliser leurs clones de cartes, du moins en Europe.

ATS