Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dimanche, devant le pub The Mill dans lequel des "traces de contamination" à l'agent innervant ont été découvertes.

KEYSTONE/EPA/NEIL HALL

(sda-ats)

Des "traces de contamination" à l'agent innervant administré à l'ex-espion Sergueï Skripal et sa fille ont été retrouvées dans un restaurant et un pub de Salisbury. Tous deux ont fréquenté ces lieux le 4 mars, ont annoncé les autorités sanitaires britanniques.

Les clients s'étant rendus dans ces établissements entre le dimanche 4 mars en milieu de journée et leur fermeture le lendemain doivent laver leurs affaires, a précisé dimanche la médecin-chef de la Santé publique britannique Sally Davies, sur la BBC. La mesure concerne "moins de 500 personnes", a-t-elle estimé.

Nous avons appris qu'il y a des traces de contamination à l'agent innervant dans le pub The Mill. comme dans le restaurant Zizzi à Salisbury", a dit Sally Davies. "Je suis persuadée que cela n'a pas mis en danger la santé de ceux" qui s'y trouvaient.

"Toutefois, certaines personnes craignent qu'une exposition à long terme à ces substances, après des semaines et particulièrement des mois, puisse provoquer des problèmes de santé", a-t-elle poursuivi.

"C'est pourquoi je conseille à titre de précaution aux personnes qui se trouvaient dans le restaurant ou le pub entre 13h30 dimanche dernier et la fermeture lundi de laver les vêtements qu'elles portaient et les affaires qu'elles avaient" sur place.

Vaste enquête

La police britannique mène une grande enquête pour tenter de faire la lumière sur l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, lequel se trouve dans un état "critique", avait indiqué la veille samedi le gouvernement. Plus de 250 policiers de l'antiterrorisme britannique ont été mobilisés pour cette enquête.

Le gouvernement britannique apportera une réponse "appropriée" s'il est établi qu'un Etat étranger est impliqué dans l'empoisonnement de l'ex-espion russe, a indiqué dimanche le ministre britannique des Finances. "Il y a une enquête de police motivée par la recherche de preuves et nous irons où ces preuves nous conduiront", a déclaré Philip Hammond sur la télévision de la BBC.

Plus de 240 témoins

La police a jusqu'ici identifié plus de 240 témoins. Elle a recueilli environ 200 éléments de preuve, outre une "énorme quantité" d'images de vidéosurveillance.

Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Youlia, 33 ans, ont été retrouvés inconscients dimanche passé sur un banc de la paisible commune de Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre, où habite l'ex-espion. Hospitalisés, ils se trouvent dans un état critique mais stable, avait indiqué samedi la ministre britannique de l'Intérieur Amber Rudd. Un policier intervenu sur place est également "dans un état grave", bien qu'il puisse parler.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS