Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg - Un manuel pour aider les professionnels à prévenir et à prendre en charge les cas de mutilations génitales féminines a été présenté à Fribourg. Une quarantaine de spécialistes de la santé, de l'éducation et du social ont assisté à un séminaire sur la question.
Elaboré par l'Institut international des droits de l'enfant de Sion, le manuel fait le tour des questions liées aux mutilations génitales féminines. Il fournit aux professionnels des informations, des repères, des adresses et des outils pour la prévention et la prise en charge des femmes et des fillettes qui en sont victimes ou menacées.
Dans le monde entier, on compte 130 millions de femmes mutilées; deux millions de fillettes de 4 à 12 ans sont victimes de cette pratique chaque année. La mutilation des organes génitaux féminins est courante dans de nombreux pays d'Afrique et du Moyen-Orient.
A travers la migration, les mutilations génitales féminines (MGF) sont devenues une réalité en Suisse aussi. Elles sont encore peu connues du grand public et des spécialistes. Pas moins de 7000 femmes seraient touchées en Suisse, soit qu'elles ont été mutilées, soit qu'elles risquent de l'être, selon une étude de l'UNICEF.
Dans le canton de Fribourg, suite à une question d'une députée UDC, la Commission pour l'intégration des migrant-e-s et contre le racisme a été mandatée en 2008 par le Conseil d'Etat pour élaborer un rapport et des recommandations à ce sujet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS