Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les comptes 2015 de l'Hôpital neuchâtelois (HNE) affichent un déficit de 10,1 millions de francs. L'objectif est d'atteindre l'équilibre financier en 2017 (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Les comptes 2015 de l'Hôpital neuchâtelois affichent un déficit de 10,1 millions de francs. L'objectif est d'atteindre l'équilibre financier en 2017 alors que la répartition des missions hospitalières entre le Haut et le Bas du canton fait débat.

Pour la présidente du conseil d'administration de l'HNE Pauline de Vos Bolay, le résultat 2015 est positif malgré son déficit. "Nous réussissons à remonter la pente", a-t-elle assuré mercredi en présentant le rapport d'activité.

Le résultat ordinaire des comptes est en effet légèrement meilleur que le budget qui prévoyait un déficit de 10,7 millions. Le premier budget, refusé par le conseil d'administration, présentait même un excédent des charges de 17 millions de francs.

Année de transition

"L'année 2015 a été une année de transition marquée par la prise de conscience des difficultés financières", a souligné Pauline de Vos Bolay en présence de la direction générale. "Nous avons assisté à une crise de confiance parce que certains éléments n'ont pas été suffisamment expliqués".

Pour le conseil d'administration, qui affiche un optimisme prudent, l'objectif est de parvenir à un exercice équilibré en 2017 afin de disposer d'une marge de manoeuvre pour investir. Il prévoit des mesures d'amélioration à hauteur de 5 millions de francs en 2016.

L'HNE veut par exemple augmenter l'activité de l'établissement en créant des pôles de compétences, notamment en orthopédie. Il veut aussi améliorer la saisie des prestations. Mais il assure qu'il n'y aura pas de licenciements.

Soins aigus

L'activité des soins aigus a augmenté de quelque 800 cas en 2015 par rapport à 2014. Cette évolution positive s'explique par la création d'une unité d'hospitalisation de courte durée (UHCD) sur le site de Pourtalès à Neuchâtel. Une structure identique verra le jour mi-juin sur le site de La Chaux-de-Fonds.

L'activité ambulatoire a enregistré une hausse des recettes de 3,8%. En revanche, l'activité de réadaptation a baissé de 4,3%. Ce recul est lié à la préparation de la fermeture du site de La Béroche en janvier 2016.

Votation en 2017

L'HNE a déclaré lors de la présentation des comptes 2015 qu'il préparait l'avenir sans attendre le vote populaire en 2017 sur la répartition des missions hospitalières. Le Conseil d'Etat entend regrouper les soins aigus à Neuchâtel et la réadaptation dans un nouvel hôpital à La Chaux-de-Fonds.

Cette stratégie est aussi celle que préconise la direction de l'HNE. "On nous accuse d'enlever des prestations sur l'un ou l'autre des sites, mais notre volonté est de développer les prestations sur les deux sites urbains", a expliqué Pauline de Vos Bolay.

Si le plan stratégique devait échouer devant le peuple, l'HNE ne disposerait d'aucun projet alternatif. "Nous serions alors dans une situation extrêmement délicate", a estimé la présidente du conseil d'administration. "Ce serait alors une spirale vers un affaiblissement de l'HNE".

ATS