Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un exercice international de simulation de catastrophe d'une semaine a débuté lundi à Kriens (LU). Onze équipes de dix pays sont placées dans la situation d'un tremblement de terre de grande amplitude ayant frappé la région bâloise.

L'exercice a été mis en place par la Direction du développement et de la coopération (DDC) en collaboration avec le département de la défense (DDPS), a indiqué lundi le département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

L'objectif de cet exercice est de mettre en application les lignes directrices du Groupe consultatif international de recherche et de sauvetage (INSARAG), organisme chapeauté par les Nations Unies. De telles simulations sont organisées régulièrement.

Dix pays

Le but est d'exercer les équipes aux techniques de recherche et de sauvetage en association avec des spécialistes internationaux. Ces équipes doivent aussi assurer le contact avec la population locale et les autorités cantonales et nationales.

Les dix pays qui participent à cet exercice sont l'Allemagne, la Jordanie, les Etats-Unis, la Colombie, l'Autriche, la République de Tchétchénie, l'Angleterre, la Chine, l'Inde et la Suisse. Chaque équipe est composée de quatre à sept personnes.

ATS