Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le sous-marin nucléaire USS Michigan est arrivé dans le port de Busan, sur la côte méridionale de la Corée du Sud.

KEYSTONE/EPA US DOD/US NAVY/CNFK/US NAVY/MC 2ND CLASS JERMAINE RA

(sda-ats)

La Corée du Nord a célébré mardi le 85e anniversaire de la naissance de son armée par d'importants exercices d'artillerie à munitions réelles. Au même moment, un sous-marin américain mouillait dans le port sud-coréen de Busan.

Le ministère sud-coréen de la Défense a annoncé que le Nord menait "un exercice massif de tirs" à Wonsan (est). D'après l'agence sud-coréenne Yonhap, qui cite une source gouvernementale non identifiée, il s'agissait du plus important exercice du genre jamais mené par Pyongyang. L'état-major sud-coréen a précisé dans un communiqué suivre "de près les mouvements de l'armée nord-coréenne".

"En finir avec le chantage"

Dans une tribune publiée par les médias officiels, le régime de Pyongyang déclare que son armée est prête à "en finir avec les manigances et le chantage nucléaire des Américains".

"La force de frappe de l'Armée populaire, équipée de notre matériel militaire de pointe, dont des armes nucléaires miniaturisées et de précision et des missiles balistiques à bord de sous-marins, est sans limite", écrit le Rodong Sinmun, quotidien du Parti des travailleurs (au pouvoir) dans un éditorial de première page.

Les spéculations étaient allées bon train sur le fait que Pyongyang pourrait mener un sixième essai nucléaire ou un tir de missile à l'occasion du 85ème anniversaire de la création de son armée. Au milieu de l'après-midi cependant, aucun événement de ce type - qui se produisent en général dans la matinée, n'avait été décelé.

Un sous-marin en Corée du Sud

La marine sud-coréenne a de son côté déclaré qu'elle menait mardi des manoeuvres à munitions réelles avec des contre-torpilleurs américains dans les eaux à l'ouest de la péninsule. Elle rejoindra prochainement le groupe aéronaval du porte-avions américain Carl Vinson, dépêché par Donald Trump dans le Pacifique ouest.

Ce porte-avions devrait arriver d'ici la fin de la semaine en Corée. En attendant, le sous-marin à propulsion nucléaire américain USS Michigan a fait son entrée mardi dans le port de Busan, sur la côte méridionale de la Corée du Sud, a déclaré la marine américaine.

Selon les Forces sous-marines du Pacifique de la marine américaine, ce submersible est équipé de plus de 150 missiles de croisière Tomahawk. Ces engins sont capables de frappes de précision contre les installations nucléaires nord-coréennes. Mais la marine sud-coréenne a souligné qu'il s'agissait d'une visite "de routine" et que l'USS Michigan ne participerait à aucun exercice conjoint.

Vers de nouvelles sanctions

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson présidera vendredi une réunion ministérielle spéciale du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée à la Corée du Nord. Parallèlement, l'ensemble des 100 sénateurs américains ont été conviés mercredi à la Maison Blanche pour une réunion d'information exceptionnelle sur ce sujet.

Lundi, le président américain Donald Trump avait estimé que le Conseil de sécurité de l'ONU devait "être prêt" à imposer de nouvelles sanctions à Pyongyang. L'ONU a déjà infligé six séries de sanctions à la Corée du Nord à cause de ses ambitions nucléaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS