Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Grèce va travailler sur l'identification de ses exilés fiscaux en Suisse. Athènes veut utiliser un CD contenant des listes de ressortissants qui détiennent des comptes non déclarés, a annoncé le ministre des Finances lundi, marquant ainsi un tournant stratégique radical.

Le ministre des Finances Yannis Stournaras a indiqué au quotidien "Financial Times" que la Grèce considérait comme une "priorité" le travail sur l'identification des ressortissants concernés par l'évasion fiscale via un CD qui a apparemment disparu. Il dit en avoir appris l'existence "dans la presse".

"Espionnage industriel"

"Si la brigade financière SDOE ne peut pas retrouver (le CD manquant), nous demanderons une autre copie à nos partenaires européens" a déclaré le ministre, selon le quotidien des affaires britannique.

Ces déclarations interviennent deux semaines à peine après que le ministre adjoint aux Finances Georges Mavraganis eut exclu dans une réponse au parlement l'utilisation de CD de données bancaires en provenance d'une banque suisse, jugeant alors qu'une telle opération pouvait être assimilée à de "l'espionnage industriel".

Confrontée depuis plus de deux ans à une crise financière sans précédent, alimentée par une évasion fiscale endémique, la Grèce poursuit par ailleurs des discussions avec la Suisse en vue de conclure un accord fiscal permettant de taxer les fonds grecs non déclarés placés en Suisse.

Moins de 10% vers la Suisse

M. Stounaras a également indiqué la semaine dernière que la Brigade financière menait une enquête sur les avoirs et déclarations fiscales d'une trentaine de responsables politiques et haut fonctionnaires, dont la liste a été publiée dans les médias la semaine dernière.

Le ministère grec des Finances ne donne pas d'estimation des montants des fonds non déclarés en Suisse. Mais il avait indiqué en juillet que 16 millions d'euros (près de 20 millions de francs) étaient légalement sortis de Grèce ces deux dernières années, dont moins de 10% vers la Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS