Toute l'actu en bref

Pour chaque hospitalisation hors canton, le Valais paie 55% de la facture (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le nombre de Valaisans hospitalisés hors canton augmente régulièrement depuis plusieurs années. Une enquête présentée vendredi montre que la majorité d'entre eux choisissent cette option sur conseil de leur médecin.

Plus de 5000 Valaisans se font hospitaliser chaque année hors canton, soit environ 12% du total des hospitalisations (cas LAMal). Pour environ 50% d'entre eux, la prestation aurait pu être réalisée en Valais, a indiqué vendredi devant la presse Victor Fournier, chef du service valaisan de la santé publique.

Pour chacune de ces hospitalisations, le canton paie 55% de la facture, soit un montant annuel d'environ 50 millions de francs. La situation a suscité l'inquiétude du Grand Conseil et sous son impulsion, le gouvernement a commandé une enquête à l'institut M.I.S Trend.

Berne et Vaud attirent les Valaisans

Sur les 1680 patients valaisans hospitalisés entre 2014-2015 interrogés, plus de la moitié (52%) ont décidé de se faire hospitaliser hors canton sur conseil de leur médecin. Ce taux grimpe à 62% si l'on englobe les conseils dispensés par des professionnels de la santé.

Plus d'un tiers des patients interrogés ont pris seuls leur décision de se rendre hors canton. Un peu plus de 20% l'ont décidé par ouï-dire ou sur les conseils de proches.

"Sans conteste, ce sont les cantons de Berne et de Vaud qui accueillent le plus de patients valaisans. Soit plus de 2000 chacun en 2014", a précisé Victor Fournier.

Première en Suisse

"Selon moi, c'est la première fois qu'un canton mène une telle enquête en Suisse, alors même que le Valais n'est pas le seul concerné par le problème", a souligné Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du département valaisan de la santé.

Sur la base des résultats, le département recommande notamment de sensibiliser les médecins en cabinet aux prestations disponibles dans le canton.

"Nous allons aussi mettre sur pied un groupe de travail avec la société médicale du Valais. Il s'agira d'analyser les raisons pour lesquelles des médecins conseillent à leurs patients de se rendre hors canton", a indiqué la cheffe de département.

ATS

 Toute l'actu en bref