Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Exploitant de bar uranais condamné à 10 ans de prison

C'est ici que la tentative d'assassinat a eu lieu en novembre 2010 (archives).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Un tenancier de bar d'Erstfeld (UR) a été condamné lundi à dix ans de prison pour tentative d'assassinat. Le tribunal cantonal uranais est d'avis qu'il a bien tenté de faire assassiner son épouse par un tueur à gage en novembre 2010.

C'est la troisième fois que l'affaire est jugée. En avril 2017, le Tribunal fédéral avait annulé la décision de la justice uranaise d'acquitter le tenancier de l'accusation de tentative d'assassinat. La condamnation pour mise en danger de la vie d'autrui pour avoir tiré sur un client, sans l'atteindre, devant son établissement, est en revanche définitive.

Le prévenu n'accepte pas ce verdict et veut faire recours. C'est un jugement politique, a-t-il déclaré à l'issue de l'audience à ats-vidéo. Durant le procès, il a affirmé à plusieurs reprises qu'il est victime d'une erreur judiciaire et qu'il est innocent.

Dans un premier temps, le tenancier avait été reconnu coupable de tentative d'assassinat de son épouse et de tentative de meurtre du client contre lequel il avait tiré. En septembre 2013, le tribunal cantonal uranais avait condamné l'exploitant de bar à 15 ans de prison.

Recours du tenancier admis en 2014

En 2014, le TF avait admis le recours du tenancier et renvoyé l'affaire à la justice uranaise, qui avait rendu un jugement plus clément. Le tribunal cantonal l'avait reconnu coupable de mise en danger de la vie d'autrui et lui avait infligé une peine privative de liberté de 28 mois pour l'agression du client.

Le tribunal cantonal l'avait aussi libéré de l'accusation de tentative d'assassinat de son épouse. Saisi d'un recours de la femme et du Ministère public uranais, le TF a annulé cet acquittement. Selon le TF, les juges d'appel n'ont pas évalué correctement les indices. Le tribunal cantonal a donc dû jugé l'affaire une nouvelle fois.

La cour cantonale a réexaminé les indices comme l'a demandé le TF, a indiqué lundi le tribunal lors de la lecture du jugement. Le prévenu est bien la personne qui a engagé un tueur pour tenter d'éliminer son épouse. La femme a été gravement blessée. Pour la tentative d'assassinat de son épouse et la mise en danger de la vie d'autrui dans le cas du client, le tenancier écope d'une peine de dix ans de prison.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.