Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Des responsables américains avaient intercepté mi-septembre des colis provenant du Yémen et envoyés à Chicago. Cet envoi constituait apparemment un "coup d'essai" pour les engins explosifs découverts la semaine dernière, a rapporté lundi soir la chaîne ABC.
Le chargement découvert en septembre contenait des objets parmi lesquels des livres à teneur religieuse et un disque dur d'ordinateur, mais pas d'explosifs, selon ABC qui cite un haut responsable américain sous couvert d'anonymat. Les paquets avaient été envoyés "par quelqu'un ayant des liens avec Al-Qaïda dans la Péninsule arabique", a précisé ce responsable.
"Effectuer des coups d'essai est toujours important pour Al-Qaïda", a commenté sur ABC Dick Clarke, un ancien responsable de la lutte antiterroriste à la Maison Blanche.
"Dans ce cas précis, ils voulaient pister les colis en utilisant le système de suivi pour savoir exactement quand ils allaient arriver quelque part, comment régler le minuteur pour que la bombe explose au bon endroit, sans doute au-dessus de Chicago", a-t-il dit.
Depuis la découverte faite en septembre, les agences de renseignement américaines surveillaient l'intérêt particulier pour Chicago manifesté par Al-Qaïda dans la Péninsule arabique.
Deux colis piégés, comportant assez d'explosif pour faire s'écraser un avion, ont été découverts vendredi respectivement en Grande-Bretagne et à Dubaï. Ces colis, envoyés du Yémen via les services de messageries FedEx et UPS et découverts grâce aux services de renseignement saoudiens, étaient adressés à des synagogues à Chicago.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS