Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les conditions de sécurité et la ventilation dans les mines pakistanaises sont souvent déficientes (archives).

KEYSTONE/EPA/JAMAL TARAQAI

(sda-ats)

Une explosion a dévasté lundi une mine de charbon dans le sud-ouest du Pakistan. Au moins 18 personnes ont perdu la vie, selon un nouveau bilan communiqué samedi par les autorités.

La mine s'était écroulée alors que des ouvriers avaient utilisé de la dynamite pour creuser davantage sur le site de Sinjidi, à environ 45 kilomètres de Quetta, la capitale de la province.

Les corps de huit mineurs ont été "retrouvés enterrés à plus de 1200 mètres de profondeur", a déclaré à l'AFP l'inspecteur en chef des mines de la province Muhammad Iftikhar. Selon lui au moins 22 travailleurs se trouvaient dans la mine au moment de l'explosion.

Cinq volontaires étaient entrés dans la mine pour sauver les ouvriers coincés après l'explosion, malgré les avertissements des autorités. "Nous avons réussi à les extraire tous les cinq, mais ils souffraient d'intoxications à cause des gaz dans la mine. Deux d'entre eux sont morts sur le chemin de l'hôpital, les trois autres sont toujours hospitalisés à Quetta", a ajouté Muhammad Iftikhar.

Extraction plus rapide

Plus tôt dans la semaine les équipes de secours avaient retrouvé neuf ouvriers vivants dans les veines supérieures de la mine tandis que huit autres avaient été retrouvés morts à 240 mètres de profondeur.

L'utilisation de la dynamite est officiellement interdite dans les mines, mais les ouvriers des mines de cette région pauvre et instable, connues pour leurs conditions de sécurité déficientes, utilisent régulièrement des explosifs pour extraire plus rapidement le charbon.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS