Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les enquêteurs sur place constatent le carnage

KEYSTONE/AP/MANMAN DEJETO

(sda-ats)

Au moins 10 personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans un attentat à la bombe vendredi soir sur un marché de Davao, la plus grande ville du sud des Philippines. Les autorités se refusaient pour l'heure à se prononcer sur les responsables de l'attaque.

L'explosion a eu lieu peu avant 23h00 locales dans un marché animé où les gens mangeaient, près d'un hôtel prisé par les touristes et les hommes d'affaires. L'établissement n'a pas été touché.

"Nous avons retrouvé des éclats provenant d'un engin explosif improvisé", a déclaré un porte-parole de la présidence à la radio DZMM.

"Pour l'instant, nous ne pouvons pas encore apporter de réponse définitive à la question 'qui est derrière ?'", a déclaré Paolo Duterte, maire adjoint de la ville, confirmant le bilan de dix morts. Par le passé, Davao a été le théâtre d'attentats meurtriers commis par des militants islamistes ou des rebelles communistes.

Davao est également la ville d'origine du président Rodrigo Duterte, qui a engagé une brutale campagne de répression contre le trafic de drogue depuis son élection en mai dernier. Le président philippin se trouvait vendredi dans la ville dont il a été maire. Mais il était sain et sauf après l'explosion, a précisé son fils Paolo Duterte.

Davao se situe sur l'île méridionale de Mindanao, où des séparatistes musulmans mènent depuis des décennies une rébellion armée qui a fait plus de 120'000 morts. Les rebelles communistes, en lutte armée depuis 1968, sont aussi présents dans des zones rurales à proximité de Davao.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS