Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien dictateur Manuel Noriega, qui régna sur le Panama dans les années 1980, est arrivé dimanche dans son pays après son extradition de France. Il a été immédiatement conduit en prison pour purger une peine de 20 années de détention pour les meurtres d'opposants à son régime.

L'ex-général, qui était détenu à la prison de la Santé à Paris, a été extradé dimanche matin à bord d'un vol de la compagnie Iberia à destination de Panama City. L'ancien dictateur âgé de 77 ans, qui a passé le plus clair de son temps derrière les barreaux en Floride, puis en France depuis sa chute en 1989, est arrivé dans la soirée dans son pays.

A son arrivée au centre pénitentiaire sous escorte policière, il a été conduit à l'intérieur du bâtiment à l'aide d'une chaise roulante. Physiquement diminué et n'étant plus que l'ombre du dictateur qu'il fut, Manuel Noriega ne peut plus se déplacer sans assistance, a précisé son médecin.

Cocaïne

Ex-informateur de la CIA, le dictateur s'est peu à peu aliéné les Etats-Unis à mesure qu'il nouait des relations avec le cartel de trafic de cocaïne de Medellin, en Colombie.

Il a passé les vingt dernières années en prison, d'abord en Floride pour trafic de drogue, blanchiment d'argent et racket, puis à Paris où il a été condamné pour blanchiment d'argent via des comptes bancaires en France. Au Panama, il a été jugé coupable in absentia dans trois affaires d'homicides totalisant au minimum onze meurtres.

ATS