Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Si la population avait voté mi-mars pour renouveler le Conseil national, l'UDC, le PS et le PLR arriveraient en tête des élections. Le PBD arriverait loin derrière, ne dépassant pas le seuil des 5% d'intentions de vote. Les Vert'libéraux perdent également des plumes.

Selon l'institut gfs.bern qui a mené le baromètre électoral de la SSR SRG publié mardi, la configuration des forces des partis resterait donc la même qu'en 2011. Avec 26,2% des intentions de vote, l'UDC est la première force politique et gagne 1,6 point en comparaison à octobre, mais perd 0,4 point par rapport aux dernières élections.

Le PS récolte 19,6% des intentions de vote. Le parti à la rose perd 0,5 point par rapport au dernier baromètre, mais gagne 0,9 point au regard de 2011. Le PLR poursuit quant à lui sa progression et obtient 16,3% des intentions de vote, gagnant 1,2 point en quatre ans et 0,5 point depuis le dernier sondage.

Les Verts perdent 0,9 point

Tendance au recul en revanche pour le PBD: après le pic de mi-législature en septembre 2013, où le parti d'Eveline Widmer-Schlumpf s'est vu attribuer 7,5% des intentions de vote, les bourgeois-démocrates enregistrent le plus mauvais score: 4,6% des intentions de vote (-0,8 point depuis 2011).

Le PDC interrompt quant à lui la tendance à la baisse, mais fait moins bien qu'en 2011. Le parti comptabilise 11,8% des intentions de vote, soit une hausse 0,6 point en comparaison à octobre. En revanche, par rapport aux élections de 2011, il perd 0,5 point.

Idem pour les Verts, qui relèvent la tête, mais ne font pas mieux qu'aux dernières élections. En recueillant 7,5% des intentions de vote, le parti poursuit sur sa pente descendante depuis 2011 (-0,9 point), mais gagne 0,2 point depuis octobre.

Après avoir connu un vent favorable lors du dernier baromètre (7,3% des intentions de vote), les Vert'libéraux obtiennent à peu près le même le même score qu'en 2011, soit 5,6% (-0,2 point).

Darbellay le plus crédible

Dans la foulée, les sondés ont aussi été invités à donner leur opinion sur les présidents de partis. A l'instar du dernier baromètre, c'est le président du PDC, Christophe Darbellay, qui est considéré comme le plus crédible (par 51% des voix).

Il est talonné par le président du PS Christian Levrat (49%), puis du PLR Philipp Müller (45%) et de l'UDC Toni Brunner (42%). Les co-présidentes des Verts Adèle Thorens et Regula Rytz obtiennent 24%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS